Les Mac hautement menacés par le programme Thunderstrike

Même les machines les plus sophistiquées ne sont pas infaillibles  face aux virus. Il ne s’agit pas de la première menace évoquée en ce qui concerne les Mac, néanmoins, pour sa part, il s’avère particulièrement dangereux pour ce type d’ordinateur, en plus d’être difficilement détectable. Dévoilé par les spécialistes du hacking, Thunderstrike trahit la vulnérabilité des produits d’Apple.

Les produits de la marque à la pomme, robustes, mais pas infaillibles

Les géants de l’électronique auront beau défendre la complexité de leurs produits de dernier cri, il y a aura toujours un virus pour semer le trouble du côté des utilisateurs. Cette-fois, c’est le bootkit Thunderstrike qui remet en cause l’efficacité des Mac face aux virus de son genre. En effet, susceptible d’infecter ces ordinateurs de haute technologie, Thunderstrike se veut particulièrement dangereux. Mais, la peine de ses victimes s’agrandit alors lorsqu’on sait que spécialement complexe, il reste difficile à détecter. Dévoilé lors de Chaos Communication Congress, conférence de hackers, ce bootkit attire beaucoup l’attention de ces derniers. Les caractéristiques du logiciel malveillant ont alors été présentées via le rapport d’Ars Technica.

Comment Thunderstrike peut-il contaminer les Mac ?

En tant que bootkit, Thunderstrike est susceptible de s’introduire dans votre Mac alors que vous allumez votre machine. Une entrée facilitée lorsque cette dernière est reliée à un périphérique externe au même moment, lui-même infecté par un virus et raccordé par le port Thunderbolt. Vous faites à présent le lien entre ce dernier et le nom du fameux bootkit. Pour poursuivre son action, ce dernier introduit alors une option ROM, qui vient s’installer dans l’EFI ou inferface micrologicielle extensible unifiée de votre Mac. Conséquences : le code RSA de Apple est substitué et votre machine croit démarrer comme à son habitude, et avoir effectué une installation normale des micrologiciels.

Plus de peur que de réels dangers pour les utilisateurs particuliers ?

Thunderstrike détient bien de grandes capacités de contamination. Néanmoins, celle-ci ne saurait pour l’heure être prouvée. Et chez les utilisateurs de Mac particuliers, les risques d’infection sont moindres, étant donné que cette dernière nécessite une manipulation physique.

Laisser un commentaire