Arrestation de l’ancien développeur de Megaupload

Kim Dotcom est le tristement célèbre fondateur de Megaupload… Cette personnalité a dû faire face à la justice. Mais il n’est pas le seul. D’autres personnes sont aussi dans la ligne de mire de la justice américaine. Justement un ancien développeur a récemment été arrêté du côté des Etats-Unis…

La mésaventure de Kim Dotcom

Dans l’univers informatique, le début de l’année 2012 a été marqué par la fermeture du célèbre site Megaupload. A l’époque, Kim Dotcom qui n’est autre que le créateur de la firme était au centre de l’attention. Mais il n’est pas le seul qui est appelé à répondre de ses actes devant la justice. 6 autres individus sont concernés par une mise en examen, en l’occurrence Finn Batato, Julius Bencko, Sven Echternach, Mathias Ortmann, Andrus Nomm et Bram van der Kolk qui étaient respectivement directeur marketing, graphiste, directeur commercial, directeur technique, développeur et superviseur au sein de Megaupload.

Les dessous de l’arrestation d’Andrus Nomm

Au final, seul Andrus Nomm, ancien développeur de la firme qui a été arrêté alors qu’il se trouvait sur le territoire américain. Si l’on en croit certains médias, cette arrestation n’est pas le fait du hasard. Cette personne aurait décidé de passer un accord. Il pourrait notamment témoigne contre son boss d’antan en contrepartie d’une peine allégée. Si cette hypothèse a été avancée, c’est parce qu’Andrus Nomm n’était jamais allé au pays de l’oncle Sam. Il n’aurait donc eu aucune raison de venir aux Etats-unis dans la mesure où il y a avait un mandat d’arrêt contre lui dans ce pays. La collaboration constitue alors un bon motif pour son voyage sur place. Le développeur n’aurait pas d’autre raison logique pour ce voyage…

Sinon, il est intéressant de noter que si Andrus Nomm aurait effectivement décidé de collaboré avec les autorités aux Etats-Unis, cela n’est pas vraiment étonnant. En effet, au lendemain de l’affaire « Megaupload », l’homme a éprouvé des difficultés à dénicher un nouveau travail. Il s’est alors retrouvé sans activité professionnel, sans revenu tout en vivant dans un pays autre que le sien. Les autorités américaines auraient d’ailleurs pu influencer facilement sa décision…

 

Laisser un commentaire