Facebook, nouveau concurrent de taille de « Le Bon Coin » ?

Facebook… Une marque qui est désormais sur toutes les lèvres. Tout le monde connaît ce réseau social qui est surtout connu pour la possibilité qu’il offre de retrouver des connaissances (ou autres) et interagir avec ces dernières. Mais Facebook propose aussi de nombreux autres services. L’enseigne pourrait bien devenir un concurrent sérieux du site Le Bon Coin dans le domaine de la publication de petites annonces. Ce réseau social offre, en effet, la possibilité d’accroitre exponentiellement la quantité de petites annoncées partagées ainsi que leur visibilité.

Achat et de vente d’occasions sur Facebook

Facebook semble ne pas connaître de limite. En plus de se trouve en tête de liste des réseaux sociaux, la plateforme est désormais exploitée par les internautes en quête de bons plans. Il s’y crée en effet de nombreux groupes qui se dédient à l’achat et à la vente d’objets divers d’occasion. Et ce n’est que le début. Facebook prévoit d’exploiter le filon. L’annonce a ainsi été faite quant à l’ajoute d’une nouvelle fonctionnalité baptisée « For Sale Groups ». Celle-ci est disponible au sein de l’appli Facebook Groups qui est disponible sur Android et iOS. Cette application va faciliter le rapprochement des vendeurs et des acheteurs.

Un concurrent de taille pour Le Bon Coin ?

Désormais, les personnes qui utilisent Facebook Groupe peuvent choisir l’option « Vendre » pour faire savoir qu’ils vont poster un message portant sur une vente. Ils ont la possibilité d’ajouter des données clés comme le prix, la description, la location ou encore la livraison. Lorsqu’un article a été vendu, il suffit d’apporter les changements qui s’imposent dans le catalogue de vente.

En tenant compte du principe, on peut dire que Facebook entre en concurrence avec eBay ou encore le Bon Coin. Rien n’est moins sûr puisque le réseau social pourrait bien mettre en place des fonctionnalités payantes permettant aux annonceurs de toucher un public plus large et augmenter ainsi leurs chances de vendre. Il se pourrait même que des commissions soient prélevées sur les ventes… Une chose est certaine, le maître mot est l’évolution chez Facebook.

 

Laisser un commentaire