Twitter conserve les données privées de ses utilisateurs en Irlande

Twitter a revu ses contrats afin d’indiquer que les informations personnelles des utilisateurs européens vont désormais être confiées à ‘Twitter International Company’, une filiale du réseau social sis en Irlande. Ceci dit, ces données seront toujours accessibles et peuvent être traitées aux USA. La seule facon aujourd’hui d’éviter que Twitter ne conserve les données, c’est d’utiliser un vpn que l’on peut trouver par exemple sur http://meilleurvpn2015.com/

Il s’agit d’une mode pour les prestataires de service sur internet. Comme Yahoo et Dropbox, Twitter a aussi suivi la tendance en choisissant de confier les activités hors des États-Unis à l’Irlande. Ainsi, le réseau social espère jouir de certains avantages fiscaux. Ce choix est aussi bien calculé vu qu’en Irlande, la CNIL n’est pas aussi exigeante en matière de protection de données privées, malgré le fait qu’elle obéit à l’ensemble des règles mises en place par les directives européennes.

Twitter a proposé les nouvelles conditions d’utilisation à ses abonnés depuis lundi. D’après les analyses, rien ne change à part certains termes linguistiques et évidemment la mention de référence concernant l’Irlande. Le nouveau contrat précise aussi que pour un utilisateur vivant hors des États-Unis, il sera en accord avec ‘Twitter International Company’, la filiale irlandaise sise au 42 Pearse Street, Dublin 2.

Puisque changement oblige, Twitter a donc revu sa politique de confidentialité. Avant, cela mentionnait que peu importe le pays où l’utilisateur réside ou il fournit des informations, il autorise le réseau social à utiliser ses données aux États-Unis et dans d’autres pays où siège le groupe. Mais actuellement, la politique de confidentialité stipule que si l’utilisateur réside aux États-Unis, ses données personnelles vont être analysées par ‘Twitter, Inc.’ et lorsqu’il habite hors du territoire américain, c’est ‘Twitter International Company’ qui se charge de traiter les données personnelles de l’utilisateur.

Néanmoins, peu importe le lieu où l’utilisateur réside ou il fournit les informations, il autorise toujours le réseau social à employer les données aux États-Unis ainsi que dans les autres régions où siège le groupe.

En gros, il n’y a aucun changement majeur, car les informations privées des utilisateurs européens sont toujours mises à disposition de la maison-mère sise aux États-Unis.

Laisser un commentaire