Boeing conçoit un laser anti-drone

Si le laser anti-drone a déjà été mis au point par la marine américaine l’année dernière, cette fois c’est Boeing qui a conçu un modèle plus compact de ce système.

La Chine est notamment l’un des pionniers en matière de laser anti-drone. Le pays a mis en œuvre différents systèmes permettant de neutraliser les aéronefs sans pilote qui survolaient les lieux interdits. Les États-Unis se sont aussi tournés dans la conception de ce genre de dispositif. Boeing vient en effet de fabriquer un système qui peut pointer un rayon laser vers un drone.

Baptisé ‘Compact Laser Weapons System’, son mode de fonctionnement est simple : quand un drone est identifié, un laser est envoyé vers lui pour l’endommager. Ce laser est prévu pour bruler le drone afin qu’il s’écrase. D’après le constructeur aéronautique, ce système est capable de détruire un drone qui se trouve à des centaines de mètres en moins de 15 secondes.

Mais l’efficacité de ce dispositif dépend en grande partie de la météo. Certainement, il est très efficace en temps clair. Cela dit, il risque parfois de ne pas toucher sa cible en cas de brouillard ou de pluie.

Il ne s’agit pas du premier test du genre qui a été mené par les États-Unis. L’année dernière, la Navy a déjà testé un dispositif plus puissant au sein de l’USS Ponce. Le test a permis de détruire plusieurs drones. Ce genre d’arme intéresse particulièrement l’armée, car cela peut se présenter comme une meilleure alternative face aux obus qui nécessitent une importante zone de stockage. Sans parler du fait que les obus représentent un risque pour les navires.

Pour le système présenté par Boeing, il est bien plus compact, ce qui facilite son transport. Il peut aussi être déployé très vite. C’est donc un système très efficace pour la sécurisation d’un évènement ponctuel : réunion de chefs d’État, évènement sportif international… Il peut aussi s’utiliser sur des lieux sensibles : centrales nucléaires, résidences de hautes personnalités…

Mis à part les rayons laser, d’autres options permettant de neutraliser les drones sont aussi en cours d’études. De nombreuses entreprises travaillent effectivement sur différents projets : brouilleurs de signaux GPS, lanceurs de filet, puces d’identification pour reconnaître le propriétaire, canons à eau…

Laisser un commentaire